Courbe, Charles (1839-1885)

Contenu

Identité

Nom de l'érudit

Courbe

Prénom(s)

Charles Joseph Stanislas

Chercheur responsable de la fiche de l'érudit

Claire Haquet

Genre

Homme

Nationalité

Française

Date de naissance

1839-01-25

Lieu de naissance

Date de décès

1885-02-05

Informations relatives à la santé

Selon Pfister, il travaillait « la nuit, quand la maladie l’empêchait de dormir ».

Lieu de décès

Lieux de résidence

Identité du père

Joseph Stanislas Courbe

Nom du père

Courbe

Prénom(s) du père

Joseph Stanislas

Profession du père de l'érudit

Identité de la mère

Catherine Badel

Nom de la mère

Badel

Prénom(s) de la mère

Catherine

Identité de l'épouse

Thérèse Bastian

Nom de l'épouse de l'érudit

Bastian

Prénom(s) de l'épouse de l'érudit

Thérèse

Date de mariage de l'érudit

1863-12-31

Carrière et activités professionnelles de l'érudit : fonction principale

Carrière politique

non

Champs disciplinaires principaux de l'érudit

Histoire locale
Histoire

Société savante

Selon Pfister, Courbe ne souhaitait pas « s’enrégimenter ».

Candidatures refusées à des sociétés savantes

Académie de Stanislas : les historiens comme Pfister ou Badel déplorent qu’il n’en ait jamais fait partie mais ne disent rien concernant une éventuelle candidature refusée.

Publiant dans le cadre de la ou des sociétés savantes

Publiant

Prix et distinctions académiques de l'érudit

"Lauréat de plusieurs sociétés savantes"

Présence de l'érudit dans la BDD France savante (CTHS)

Production scientifique de l'érudit : imprimés

"Table de renvoi aux chiffres et lettres du plan de la Ville-Vieille de Nancy (par La Ruelle)", publiée par Lionnois, annotée.

« Une œuvre apocryphe attribuée à Dom Calmet : la Réponse aux attaques de Chevrier », Journal de la Société d'Archéologie lorraine, juillet 1878.

Les Singulières merveilles du vieux Nancy. Les Figures allégoriques de la Porterie... petite dissertation, Nancy, G. Crépin-Leblond, 1881, 27 p.

Les Singulières merveilles du vieux Nancy. Le Portail des sœurs grises, Nancy, G. Crépin-Leblond, 1881, 23 p.

État de la noblesse de Nancy, distribuée par paroisse et selon les numéros des hôtels et maisons (réimpression d'une plaquette rarissime imprimée en 1762, avec notes, rapprochement de numéros et préface).

« Du projet d'un hôpital général au faubourg Saint-Pierre de Nancy en 1769 », Mémoires de la Société d'archéologie lorraine, 1884, p. 107-140.

"Nancy, ses portes et ses places. Esquisse historique", Grand Annuaire de l'Est, p. 357-399.

« Arrivée de Stanislas en Lorraine, extraits des notes de Jamet le jeune, secrétaire particulier de La Galaizière », Le Petit Nancéien, 30 juin, 3 et 7 juillet 1881.

« Éphémérides nancéiennes », La Dépêche de Nancy.

Production scientifique de l'érudit : manuscrits

Documents sur la Lorraine, recueillis et annotés par Ch. Courbe, manuscrit, [s.l.], 18.., fol. 291- BM Nancy, ms. 730,
Fonds Charles Courbe

Correspondance de l'érudit

Bibliothèques de Nancy, Fonds Charles Courbe

Sources d'archives sur l'érudit

État civil de Meurthe-et-Moselle

Lieux de conservation des archives sur l'érudit

Bibliothèques de Nancy, Fonds Charles Courbe (en cours de classement)
Archives départementales de Meurthe-et-Moselle

Bibliographie concernant l'érudit

"Nécrologie. Charles-Joseph-Stanislas Courbe", Journal de la Société d'archéologie et du Comité du Musée lorrain, 1885, p.46-49.

BADEL Émile, Étrennes aux Nancéiens pour 1903, Nancy, L. Kreis, 1902, p. 24‑25.

HAQUET Claire, "Charles Courbe (1839-1885)", dans : BLANCHARD Jean-Christophe, GUYOT-BACHY Isabelle (dir.), Dictionnaire de la Lorraine savante, Metz, Éditions des Paraiges, 2022, p.106-107.

PFISTER Christian, Histoire de Nancy. Tome premier. Depuis les origines jusqu’à la mort de René II (1508), Nancy, Éditions de la Lorraine artiste, 1896, p. ix‑x.

Webographie concernant l'érudit

Biographie

Charles Courbe (1839-1885) est un personnage atypique parmi les érudits nancéiens du XIXe siècle : d’origine modeste, clerc de notaire puis comptable de profession, il travaille en dilettante à une histoire de Nancy, rue par rue, depuis le XVIe siècle. Ce travail monumental n’est cependant publié qu’après sa mort par Louis Lallement.

Courbe s’attache particulièrement aux « fils de leurs œuvres », des Nancéiens d'origine modeste entrés dans l’histoire en raison de leurs mérites artistiques, industriels ou intellectuels. Peut-être plus qu’un érudit, Courbe – confirmé par Lallement – se voyait plus certainement en vulgarisateur, cherchant à rapprocher les temps passés du quotidien géographique de ses contemporains. Esprit indépendant, il publie dans la presse mais n’est membre d’aucune société savante.

Ses ouvrages principaux sont les Promenades historiques à travers les rues de Nancy (1883) et Les Rues de Nancy du XVIe siècle à nos jours (3 vol. ; 1885-1886).

Caricature représentant Charles Courbe