Arbois de Jubainville, Paul d' (1866-1961)

Contenu

Identité

Nom de l'érudit

d'Arbois de Jubainville

Prénom(s)

Marie-Paul

Chercheur responsable de la fiche de l'érudit

Isabelle Guyot-Bachy

Genre

Homme

Nationalité

Française

Date de naissance

1866-05-30

Lieu de naissance

Date de décès

1961-03-11

Lieu de décès

Nom du père

d'Arbois de Jubainville

Prénom(s) du père

Henri

Profession du père de l'érudit

Identité de l'épouse

Charlotte de Pinteville de Cernon

Nom de l'épouse de l'érudit

de Pinteville de Cernon

Prénom(s) de l'épouse de l'érudit

Charlotte

Statut social de l'érudit

Noble

Religion de l'érudit

Catholique

Études de l'érudit

Lycée Louis-le-Grand, à partir de 1880
Licence ès-Lettres
Institut catholique de Paris
École des chartes (1889-1893) ; reçu 3e

Lieu d'études

Paris

Carrière et activités professionnelles de l'érudit : fonction principale

Carrière et activités professionnelles de l'érudit : fonctions civiles

Société savante

Académie de Stanislas
Académie nationale de Metz
Société d'histoire et d'archéologie de la Lorraine
Comité des travaux historiques et scientifiques
Société de l'École des chartes

Responsabilités de l'érudit dans la ou les sociétés savantes

Membre titulaire de l'Académie de Stanislas (1945)
Président de l'Académie nationale de Metz
Membre non résidant du Comité des travaux historiques et scientifiques (1911-1931)

Présence de l'érudit dans la BDD France savante (CTHS)

Production scientifique de l'érudit : imprimés

Autres informations

Sa famille est anoblie à la fin du XVIe siècle par Charles de Lorraine, évêque de Metz (1524-1574)

Bibliographie concernant l'érudit

CHOUX Jacques, "Notice nécrologique sur M. d'Arbois de Jubainville", Mémoires de l'Académie de Stanislas, 1960-1961, p. 203-206.

GUYOT-BACHY Isabelle, "Paul d'Arbois de Jubainville (1866-1961)", dans : BLANCHARD Jean-Christophe, GUYOT-BACHY Isabelle (dir.), Dictionnaire de la Lorraine savante, Metz, Éditions des Paraiges, 2022, p. 36.

MOREAUX René, "Allocution aux obsèques de M. Arbois de Jubainville", Mémoires de l'Académie de Stanislas, 1960-1961, p. 199-201.

"Paul d'Arbois de Jubainville", Dictionnaire biographique lorrain, Société Thierry Alix (éd.), Metz , Éditions Serpenoise, 2003, p. 8.

RIGAULT Jean, "Paul d'Arbois de Jubainville", Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, vol. 119, 1961, p. 360-363.

Webographie concernant l'érudit

Biographie

Marie-Paul d’Arbois de Jubainville est né le 30 mai 1866 à Troyes, au sein d’une famille originaire de Lorraine.

Comme son père avant lui, il entre à l’École des chartes en 1889 puis débute une carrière d’archiviste-paléographe. Il est successivement affecté aux archives de Vitry-le-François, Bourg-en-Bresse et enfin Bar-le-Duc. Nommé archiviste départemental de la Meuse en 1905, Paul d’Arbois de Jubainville poursuit les tâches de ses prédécesseurs, établit un répertoire numérique des séries modernes et contribue à la modernisation des locaux abritant les archives.  

À l’issue de la Première Guerre mondiale, il est choisi pour prendre la tête des archives de la Moselle recouvrée. L’archiviste compose notamment les répertoires numériques des séries B, L et Q et, comme à Bar-le-Duc quelques années auparavant, initie la modernisation des bâtiments et dépôts des archives, dotant ceux-ci d’un éclairage électrique ou encore d’une salle de lecture spacieuse et confortable. Paul d’Arbois de Jubainville s’investit également dans la vie culturelle de la Moselle, intégrant plusieurs sociétés savantes dont l’Académie de Metz. Dans un souci d’apaisement et de reconstruction, il fonde dès 1922 les Cahiers lorrains, désignés par leur sous-titre comme « organe des sociétés savantes de la Moselle ».

Si Paul d’Arbois de Jubainville ne mène pas de travaux d’historien, il édite toutefois les cahiers de doléances pour les États généraux de 1789 des bailliages de Longuyon, Longwy et Villers-la-Montagne et dresse la table des publications de l’Académie de Stanislas. À l’heure de la retraite, il entreprend également le classement des archives anciennes de la ville de Metz à titre bénévole.

Il s’éteint le 11 mars 1961 à Nancy.

Collections