Saulcy, Félicien de (1807-1880)

Contenu

Identité

Nom de l'érudit

Caignart de Saulcy

Prénom(s)

Louis Félicien Joseph

Chercheur responsable de la fiche de l'érudit

Bruno Jané

Genre

Homme

Nationalité

Française

Date de naissance

1807-03-19

Lieu de naissance

Date de décès

1880-11-04

Lieu de décès

Identité du père

Félicien Marie Joseph Caignart de Saulcy (1774-1859)

Nom du père

Caignart de Saulcy

Prénom(s) du père

Félicien Marie Joseph

Profession du père de l'érudit

Identité de la mère

Marie Rose Suzanne Liaubon (1780-1854)

Nom de la mère

Liaubon

Prénom(s) de la mère

Marie Rose Suzanne

Connexions familiales

Frère : Ernest de Saulcy (1803-1888)

Identité de l'épouse

Première épouse : Pauline de Brye (1801-1850)
Seconde épouse : la princesse Charlotte de Billing (1833-1908)

Nom de l'épouse de l'érudit

de Brye
de Billing

Prénom(s) de l'épouse de l'érudit

Pauline
Charlotte

Date de mariage de l'érudit

1832-03-19
1852-12-28

Enfants de l'érudit

Premier mariage : Félicien de Saulcy (1832-1912)
Second mariage :
_ Jacqueline Marie Thérèse de Saulcy (1853)
_ Eugène Louis Napoléon de Saulcy (mort-né en 1860)

Religion de l'érudit

Catholique

Franc-maçon

Études de l'érudit

Études au collège royal de Lille
École polytechnique (1826-1828)
École d'application de l'artillerie et du génie de Metz (1828-1830)

Lieu d'études

Lille
Paris
Metz

Carrière et activités professionnelles de l'érudit : fonction principale

Carrière et activités professionnelles de l'érudit : fonctions militaires

Distinctions et décorations de l'érudit

Voyages et séjours à l'étranger de l'érudit

Islande et Groenland (1856) - expédition de Napoléon III
Angleterre - à Chislehurst, auprès de la famille impériale exilée
Palestine (1850, 1863)

Informations sur la carrière politique de l'érudit

Sénateur (1859-1870)

Description rapide de la ou des collections de l'érudit

Une première collection de monnaies lorraines est vendue au prince de Fürstenberg (v. 1841)
Une seconde collection, de monnaies gauloises cette fois, est vendue au Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale de France (1872-1873)

Lieux de conservation de la collection

Bibliothèque nationale de France

Champs disciplinaires principaux de l'érudit

Numismatique
Histoire de l'art
Histoire
Archéologie

Champs disciplinaires secondaires de l'érudit

Entomologie

Société savante

Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
Commission topographique des Gaules
Société française de numismatique
Société nationale des antiquaires de France
Comité des travaux historiques et scientifiques
Académie de Metz

Publiant dans le cadre de la ou des sociétés savantes

Publiant

Responsabilités de l'érudit dans la ou les sociétés savantes

Membre correspondant de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (1839-1842)
Membre libre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (dès 1842)
Président de la Commission topographique des Gaules (1858)
Président de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (1864)
Président d'honneur de la Société française de numismatique (1873)
Membre résidant de la Société nationale des antiquaires de France (1851-1876)
Membre résidant du Comité des travaux historiques et scientifiques (1835-1852)
Membre de l'Académie de Metz (1832)
Secrétaire de l'Académie de Metz (1834)

Prix et distinctions académiques de l'érudit

Prix de numismatique de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (1836)

Présence de l'érudit dans la BDD France savante (CTHS)

Production scientifique de l'érudit : imprimés

Correspondance de l'érudit

Félicien de Saulcy donne sa correspondance numismatique (4148 lettres) à la bibliothèque de l'Institut de France en 1875.

Bibliographie concernant l'érudit

CHARLET Christian, "Un grand numismate, grand franc-maçon méconnu : Félicien de Saulcy", Cahiers numismatiques, 2017, 54e année, n°211, p.51-57.

DUMAS Françoise, "La création de la Revue de la numismatique française à travers la correspondance de Saulcy", Revue numismatique, 1987, 6e série, XXIX, p.220-232.

GARNIER Jean-Pierre, "Hommage à Louis-Félicien-Joseph Caignart de Saulcy (1807-1880) à l'occasion du bicentenaire de sa naissance", Bulletin de la Société française de numismatique, 2007, 62e année, n°3, p.66-68.

JANÉ Bruno, "Félicien de Saulcy (1807-1880)", dans : BLANCHARD Jean-Christophe, GUYOT-BACHY Isabelle (dir.), Dictionnaire de la Lorraine savante, Metz, Éditions des Paraiges, 2022, p.284-285.

NICOLET-PIERRE Hélène, GÉRIN Dominique, Louis-Félicien-Joseph Caignart de Saulcy (1807-1880), Paris, Bibliothèque nationale de France, 1981.

ROBERT Charles, "Saulcy. Son œuvre et les hommages rendus à sa mémoire", Mémoires de l'Académie de Metz, année 1880-1881, 1884, p.455-473.

WALLON Henri, "Notice historique sur la vie et les travaux de M. L.-F.-J. Caignart de Saulcy, membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres", Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1881, 25e année, n°4, p.331-370.

Webographie concernant l'érudit

Commentaires libres sur l'érudit

Félicien de Saulcy fonde et dirige la revue Mélanges de numismatique en 1873.

Biographie

Félicien de Saulcy est né le 19 mars 1807 à Lille, au sein d’une famille aisée.
Après des études au collège royal de Lille, il entre à l’École polytechnique (1826-1828) puis à l’École d’application de l’artillerie et du génie de Metz (1828-1830).

Parallèlement à ses activités d’enseignement à Metz, ce passionné de numismatique et d’archéologie fréquente l’Académie de Metz, dont il est membre depuis 1832. Félicien de Saulcy collectionne des monnaies, lorraines dans un premier temps puis gauloises, et rédige de nombreux travaux portant sur la numismatique, publiés dans les Mémoires de l’Académie de Metz ou encore dans la Revue numismatique. Son Essai de classification des suites monétaires byzantines est remarqué par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, qui lui décerne le prix de numismatique en 1836.

Nommé conservateur du musée de l’Artillerie de Paris en 1841, Félicien de Saulcy quitte Metz mais conserve toutefois des liens forts avec la ville. Il devient quelque temps plus tard membre libre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres et poursuit ses travaux, publiant notamment une Analyse grammaticale du texte démotique du décret de Rosette (1845). Sa passion pour les langues orientales est amplifiée par des séjours au Proche-Orient, à l’occasion desquels il mène des fouilles en Palestine.

Par son second mariage avec la princesse de Billing, dame du Palais de l’impératrice Eugénie, Félicien de Saulcy devient un proche de la famille Bonaparte. Élu sénateur en 1859, la guerre franco-prussienne met cependant un terme à sa brève carrière politique. Confronté à des difficultés financières, l’érudit est contraint de céder sa collection de monnaies gauloises à la Bibliothèque nationale de France (1872-1873). Cela n’entame toutefois pas son enthousiasme pour la numismatique : il fonde la revue Mélanges de numismatique en 1874.

Félicien de Saulcy s’éteint dans la nuit du 4 novembre 1880 à Paris.

Félicien de Saulcy (1807-1880)