Lucas, Hubert (1799-1850)

Contenu

Identité

Lucas, Hubert (1799-1850)

Nom de l'érudit

Lucas

Prénom(s)

Hubert

Chercheur responsable de la fiche de l'érudit

Claire Ben Lakhdar-Kreuwen

Genre

Homme

Nationalité

Française

Date de naissance

1799-12-10

Lieu de naissance

Date de décès

1850-02-20

Lieu de décès

Lieux de résidence

Identité du père

? Lucas (1768-1837)

Nom du père

Lucas

Profession du père de l'érudit

Identité de l'épouse

Marguerite Amélie Migeon, née Melon

Nom de l'épouse de l'érudit

Migeon, née Melon

Prénom(s) de l'épouse de l'érudit

Marguerite Amélie

Date de mariage de l'érudit

1823-05-13

Études de l'érudit

Études au collège de Verdun
Études au lycée impérial de Nancy
Baccalauréat (1835)

Lieu d'études

Verdun
Nancy

Carrière et activités professionnelles de l'érudit : fonction principale

Champs disciplinaires principaux de l'érudit

Histoire naturelle
Botanique
Entomologie
Botanique
Minéralogie

Société savante

Société philomathique de Verdun

Publiant dans le cadre de la ou des sociétés savantes

Publiant - Mémoires de la Société philomathique de Verdun, un article dans les Annales des sciences naturelles (1830)

Responsabilités de l'érudit dans la ou les sociétés savantes

Membre fondateur de la Société philomathique de Verdun (1822)

Présence de l'érudit dans la BDD France savante (CTHS)

Bibliographie concernant l'érudit

LIÉNARD Félix, "Notice biographique sur M. Hubert Lucas", Mémoires de la Société philomathique de Verdun, 1850, p.487-499.

BEN LAKHDAR-KREUWEN Claire, "Hubert Lucas (1799-1850)", dans : BLANCHARD Jean-Christophe, GUYOT-BACHY Isabelle (dir.), Dictionnaire de la Lorraine savante, Metz, Éditions des Paraiges, 2022, p.213-214.

Webographie concernant l'érudit

Commentaires libres sur l'érudit

À l'occasion des fêtes du Bicentenaire de la Société philomathique de Verdun, un buste d'Hubert Lucas est érigé dans les jardins du musée de la Princerie.

Biographie

Hubert Lucas est né le 10 décembre 1799 à Verdun.
Après des études au collège de Verdun puis au lycée impérial de Nancy, il reprend le commerce familial de « faïencier-miroitier » en 1825. Neuf années plus tard, Hubert Lucas est élu premier juge au tribunal de commerce pour les années 1834-1836 avant de devenir administrateur de la Caisse d’Épargne (1843-1850).
Passionné de sciences naturelles, il envisage la création d’une société savante et reçoit l’appui du maire Desgodins et de ses amis amateurs éclairés : la Société philomathique de Verdun est née (1822).
Sa carrière professionnelle connaît une réorientation lorsqu’est créé le poste de conservateur du musée d’Art et d’Histoire de Verdun en 1823. D’abord nommé adjoint, Hubert Lucas devient conservateur trois ans plus tard. Ses missions consistent alors à assurer la conservation, le classement de tous les objets d’histoire naturelle et d’arts ainsi qu’à suggérer des achats pour enrichir les collections. Il participe également aux fouilles archéologiques autour de Verdun.
Désireux de transmettre sa passion au plus grand nombre, il devient professeur de sciences naturelles au collège de Verdun, fonction qu’il assure jusqu’à sa mort, survenue le 20 février 1850.
Portrait d'Hubert Lucas (1799-1850), Société philomathique de Verdun