Basinet, Jean Lucien (1873-1933)

Contenu

Identité

Basinet, Jean Lucien (1873-1933)

Nom de l'érudit

Basinet

Prénom(s)

Jean Lucien

Chercheur responsable de la fiche de l'érudit

Nicolas Le Clerre

Genre

Homme

Nationalité

Française

Date de naissance

1873-01-26

Lieu de naissance

Date de décès

1933-11-19

Informations relatives à la santé

Santé fragile
Difficultés cardiaques (endocardite...)
Violente crise de rhumatisme (1908)

Lieu de décès

Lieux de résidence

Identité du père

Victor Basinet

Nom du père

Basinet

Prénom(s) du père

Victor

Profession du père de l'érudit

Religion de l'érudit

Catholique

Études de l'érudit

Baccalauréat ès lettres-philosophie
Séminaire Saint-Sulpice (1891)

Lieu d'études

Collège de Verdun
Issy-les-Moulineaux

Carrière et activités professionnelles de l'érudit : fonction principale

Carrière et activités professionnelles de l'érudit : fonctions militaires

Distinctions et décorations de l'érudit

Croix de guerre
Légion d'honneur

Collection laissée par l'érudit ?

Collections de livres anciens et d'objets divers

Description rapide de la ou des collections de l'érudit

Livres anciens et près de 170 pièces composées essentiellement de faïences françaises (Longwy, Gien) et asiatiques (Japon, Chine)

Lieux de conservation de la collection

Quelques ouvrages ont été donnés du vivant du chanoine à la Société philomathique de Verdun qui les conserve toujours (Bibliothèque de la Princerie)
Collections léguées au musée de la Princerie (1933)

Champs disciplinaires principaux de l'érudit

Patrimoine religieux
Histoire
Histoire locale

Société savante

Société philomathique de Verdun (1920)

Responsabilités de l'érudit dans la ou les sociétés savantes

Anime une commission visant à recruter des membre associés et développer les liens entre la Société philomathique de Verdun et d'autres sociétés savantes (dès 1921)
Vice-président de la Société philomathique de Verdun (1923)
Président de la Société philomathique de Verdun (1924)

Présence de l'érudit dans la BDD France savante (CTHS)

Production scientifique de l'érudit : imprimés

Créateur du bulletin Casques et képis, distribué aux prêtres et soldats meusiens (1912)

Autres informations

Devise du chanoine Basinet : "Faire plaisir, c'est mon plaisir ! "

Bibliographie concernant l'érudit

LE CLERRE Nicolas, "Jean Lucien (dit Lucien) Basinet (1873-1933)", dans : BLANCHARD Jean-Christophe, GUYOT-BACHY Isabelle (dir.), Dictionnaire de la Lorraine savante, Metz, Éditions des Paraiges, 2022, p.49-50.

MANGIN Jean-Pierre, Les personnalités marquantes en Meuse. Biographies illustrées du Moyen Âge au XXIe siècle, Bar-le-Duc, Opus 55, 2013, p.60.

Biographie

Lucien Basinet est né le 26 janvier 1873 à Verdun, ville de garnison encore éprouvée par la guerre de 1870-1871. Il obtient un baccalauréat ès lettres-philosophie au collège de Verdun avant d'intégrer le séminaire Saint-Sulpice en 1891.
Un an plus tard, il s'engage volontairement et est affecté au 94e RI puis au 147e RI mais est réformé en raison de ses problèmes cardiaques. Insistant pour remplir ses obligations militaires en dépit de sa santé fragile, Lucien Basinet est finalement affecté à Verdun en août 1894.
En juin 1897, il est ordonné prêtre et nommé troisième vicaire de la cathédrale Notre-Dame de Verdun. Cinq années plus tard, il devient aumônier militaire de l'hôpital Saint-Nicolas et du cercle militaire de Verdun. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate en août 1914, Lucien Basinet se porte volontaire et devient aumônier de la place militaire de Verdun, qu'il refuse de quitter malgré les bombardements. Cela lui vaut d'être cité à l'ordre du jour des armées en avril 1916, ainsi que d'obtenir la croix de guerre et la Légion d'honneur à l'issue du conflit.
Nommé chanoine honoraire de la cathédrale de Verdun en 1916, Lucien Basinet occupe également la charge de secrétaire-administrateur du diocèse de Verdun à partir de 1918. L'année suivante, il doit quitter Verdun pour Metz où est il est nommé directeur de l'aumônerie militaire. Le chanoine Basinet est rapidement affecté au territoire militaire de Sarrebourg et reçoit son ordre de démobilisation en décembre 1919. De retour à Verdun, il participe activement à la reconstruction de la ville ruinée en assurant notamment la présidence de deux groupements de reconstitution immobilière de la ville.

La notoriété qu'il a gagnée lors de la Première Guerre mondiale lui vaut également d'être parrainé par monsieur Jeanjean et l'abbé Aubert afin de rejoindre les rangs de la Société philomathique de Verdun. Le chanoine Basinet est finalement coopté à l'unanimité lors de la séance du 15 décembre 1920. Bien que n'ayant publié aucun article pour les Mémoires de la Société philomathique de Verdun, Lucien Basinet y est très impliqué, animant dès 1921 une commission visant à recruter des membres associés et à développer des liens avec d'autres sociétés savantes. La reconnaissance et la confiance de ses pairs lui permettent de devenir vice-président de la Philomathique en 1923, puis président en 1924.  Au sein de la Société philomathique, le chanoine Basinet contribue notamment à attirer l'attention sur le patrimoine verdunois en péril.

L'érudit est également un collectionneur qui rassemble de nombreux livres anciens ainsi que divers objets témoignant du grand éclectisme de ses goûts et centres d'intérêt. Ses collections sont léguées au musée de la Princerie après son décès, survenu le 19 novembre 1933.